Histoire du PWTS - Wing Tsun

Fondé en 2004 par le Dai Sifu Claude GOUIFFE, le PWTS "Progressive Wing Tsun System" est un art martial qui répond aux besoins constants de tout pratiquant désirant apprendre un système de self défense lyon complet et fonctionnel, pouvant faire face à tous les défis et à toutes les situations.

Expliquant n'avoir rien inventé, il a simplement repris le Wing Tsun pour le compléter et l'améliorer. Par conséquent, le PWTS se veut la continuité de cet art martial lyon fabuleux, déjà développé et approfondit par de grands experts. Il est l’extension naturelle du Wing Tsun lyon moderne.

Ainsi, à l’image de la nature et parce que rien n’est immuable, du WingTsun Lyon est né le PWTS. Cet art est un système ouvert, en évolution continue, provenant de la pratique même et de l’expérience cumulative de ceux qui le pratiquent.

Pourquoi l’appellation “Progressive”, c'est parce que toute chose est perfectible. Rien n’est figée. Le PWTS évolue, au fil des diverses découvertes, et prend en compte l’évolution des arts martiaux actuels pour le rendre d’autant plus logique, efficace, et conforme à notre nature humaine.

A travers le PWTS, le Daï-Sifu Claude GOUIFFE met à profit son long parcours martial qui n’est pas des moindres, ainsi que ses recherches personnelles qui font aujourd’hui de lui un maître expérimenté et un authentique enseignant.

Le Daï-Sifu Claude GOUIFFE a pratiqué le judo, divers style de karaté dont le Shotokan et le Wado-Ryu, le Ju-Jitsu, l’Aïkido, la lutte greco, la lutte libre, la lutte traditionnelle africaine, la boxe anglaise, la boxe américaine, la boxe thaïlandaise, le Taekwondo, l’Apkido, le combat réel dont il bénéficie d’une solide expérience, et le Wing Tsun classique avec les plus grands représentants de ce style. Soit ( plus de 40 ans d'expérience ).

Vous découvrirez : Arts Martiaux Lyon , Kung Fu Lyon , Self Défense Lyon et Self Défense Femme Lyon , Wingchun Lyon ou Wing Chun Lyon , Wingtsun Lyon ou Wing Tsun Lyon , à travers les différentes pages du site.

 

 

 

Qu'est-ce que le PWTS?

Il s’agit d’un style de combat rapproché à mains nues. Néanmoins, toutes les distances de combats sont enseignées : techniques de pieds, de genoux, de coudes, de poing, de saisies, de contrôles, de projections, de clés,etc...

L’art du combat est enseigné sans qu’il soit nécessaire d’avoir une condition physique particulière, ni certaines qualités de taille, de poids ou force. Il est accessible à tous le monde, sans exception.

De plus, le PWTS n’est pas “esthétique” au sens visuel, tel que le Kung Fu Shaolin.

Il n’y a pas de grands effets artistiques. La pratique du PWTS peut déconcerter en ce qu’elle ne permet pas de marge d’appréciation visuelle large. Pour compenser cette déficience visuelle, le pratiquant développera notamment la perception tactile au niveau de ses mains et de ses avants-bras. Ce qui constitue un avantage, puisque la réactivité tactile est plus fine, et plus rapide que la réactivité visuelle.

Par ailleurs, un autre aspect du combat peut parfois poser problème. Il s’agit de la restitution des techniques acquises lors des entraînements dans un contexte de stress et d’urgence généré lors d’une attaque. Si l’on peut mémoriser des centaines de techniques, choisir la bonne en une fraction de seconde est plus difficile.

Les programmes pédagogiques soigneusement élaborés par le Daï Sifu Claude Gouiffe ont pour objectifs d’assimiler des concepts applicables dans toutes situations d’attaques. L’avantage est que le pratiquant va réagir instantanément et instinctivement dans n’importe quelle situation.

Ces concepts sont complémentaires à des principes importants, à savoir entre autres :

  • si la voie est libre, entre et frappe
  • si la voie n’est pas libre, reste au contact
  • si la force de l’adversaire est supérieure à la tienne, cède intelligemment
  • si l’adversaire recule, suis le et ferme la distance

Le style n’est pas un sport de combat, mais un art martial lyon, un art de self-défense. Vous entendrez peut être ce style comme étant qualifié d’agressif. Ceci peut choquer les gens qui recherchent dans l’art martial une voie de développement personnel. Aussi, il est important de distinguer l’agressivité de la combativité. Stopper une agression en attaquant dès que l’adversaire commence son attaque n’implique pas qu’il faille se charger de haine. Bloquer, dévier, ou éviter l’attaque d’un agresseur ne suffit pas, de nouvelles attaques peuvent s’enchaîner encore. Or, il faut savoir que plus cela dure, plus on court le risque de se blesser. C’est pourquoi on cherchera à stopper l’agression tout de suite, par une contre-attaque afin de décourager l’adversaire.

Le PWTS devient dès lors un outil merveilleux permettant d’approfondir la connaissance de soi, de développer ses capacités physiques, d’élargir sa conscience.

Ainsi, le pratiquant optimise ses réflexes tactiles, mais aussi visuels. Son potentiel est maximisé, ceci dans le respect de son propre rythme de travail, le but étant de s’adapter à toute situation avec avantage.

Enfin le fait de se servir de la force de son adversaire contre lui n’est plus une théorie. Chacun peut découvrir au fur et à mesure une philosophie martiale influencée entre autre par le taoïsme, le confucianisme et le bouddhisme.

L'étude portera sur les diverses formes tel que Siu Nim Tao, Chum Kiu, Biu Jee...

Elle portera également sur des techniques de base et plus avancées , la gestion des différentes distances de combat ( pieds , poings , coude -genoux , clinch , au sol ) , le sparring ...

Il ne faut pas oublier le chi sao, le coeur du wing tsun , l'essence meme du style ; mais il ne faut pas confondre , il ne s'agit que d'un outil et non du combat mais si l'on apprend à le manier correctement , alors on pourra l'utiliser. Il sert à développer la perception tactile et atténuer progressivement nos tensions musculaires afin de nous rendre souple et flexible.

Quelles que soient vos capacités , ce style est ouvert à toutes et tous , sans exception , le travail s'adaptera en fonction de chaque élève en ce qui concerne les arts martiaux lyon...

Nous réalisons également :